fbpx

Quelle eau choisir et pourquoi.

eau minérale1Quel est le résidu fixé dans les eaux minérales ?

Apprenons à lire les étiquettes des bouteilles d’eau minérale pour savoir laquelle boire.

La première valeur est la Résidu fixe, terme par lequel on entend la quantité de minéraux dissous dans l’eau. C’est une valeur qui distingue les différents types d’eau et qui est quantifiée et définie en portant l’eau à ébullition (100°C), qui est ensuite séchée à une température de 180°C.

En particulier, en fonction de la valeur du résidu fixé, les eaux sont classées en :

  • Des eaux peu minéralisé, avec un résidu fixe inférieur à 50mg/l, adapté à l’alimentation des nouveau-nés, car pauvres en sels minéraux, ils sont très assimilables.
  • Des eaux oligominerali, avec un résidu fixe compris entre 50 et 500 mg/l, qui désaltèrent et assurent un apport modéré en minéraux. En particulier, en l’absence de pathologies spécifiques ou de conditions particulières, l’oligominéral fait partie des eaux les plus recommandées car les sels minéraux sont déjà abondamment consommés avec une alimentation variée.
  • Des eaux minéraux moyens à résidu fixe compris entre 501 et 1500 mg / l, qui sont les plus adaptés dans les conditions où l’organisme est déficient, (sénilité, sport, etc …).
  • Les eaux riche en minéraux, recommandé dans des cas plus spécifiques et qui doivent quand même être pris, pendant des périodes pas trop longues dans le temps et en quantités limitées.

Il est important, cependant, non seulement de comprendre ce que c’est, mais aussi de comprendre si le résidu fait mal (et pourquoi).

En fait, la réponse à cette question devrait être non, ou du moins pas toujours…
Le résidu fixé, en effet, ce n’est pas nocif du tout, des effets secondaires peuvent survenir si vous en abusez. Les sels en excès ont tendance à se déposer dans les tissus, à attirer l’eau et à s’accumuler dans les reins.

C’est pourquoi, comme en toutes choses, le secret réside dans la modération et dans le choix d’un type d’eau qui répond aux besoins réels de l’organisme.

Un résidu fixe élevé ou faible est-il meilleur?

Ici aussi, la réponse ne peut être sans ambiguïté. Vous devez choisir l’eau en fonction du style et de la phase de vie, du moment et de l’âge.

Comme mentionné ci-dessus, il est important de se rappeler que il n’y a pas de bonne eau absolue, il existe plutôt l’eau la plus adaptée à un besoin spécifique.
Par exemple, les eaux minérales à faible teneur en sodium conviennent aux personnes souffrant d’hypertension sévère. Ce sont des personnes à qui il est conseillé de réduire le sodium global ingéré avec les aliments.

Ou, si notre objectif est de lutter contre la cellulite, il est utile de choisir une eau oligominérale avec un faible résidu fixe (inférieur à 200 mg/l), pour éliminer l’excès de sodium (qui, à son tour, retient l’eau dans les tissus provoque le so- appelé rétention d’eau).

L’eau au minimum minéralisé par contre il convient à l’alimentation nouveau-nés, car il est très digeste. Pour la dilution du lait en formule dès les premiers jours, une eau avec un résidu fixe inférieur à 50 mg/l peut être utilisée. Il est également indiqué lors des attaques de dois pour diluer et éliminer l’excès d’acide urique.

Les eaux en moyenne minéralisé sont indiqués pour des sportifs qui ont besoin de reconstituer les sels minéraux perdus avec la transpiration. En particulier, celles riches en calcium sont utiles pour la croissance et l’entretien des dents et de la structure osseuse (prévention de l’ostéoporose, croissance des enfants, etc…)

Les eaux riche en minérauxenfin, ils peuvent être de divers types selon l’ion le plus présent et ne sont indiqués que dans des conditions particulières :

  • les eaux ferrose, avec une prévalence de fer, ils sont utiles en cas d’anémie mais déconseillés en présence de pathologies gastriques.
  • Les eaux solforose ils sont indiqués pour lutter contre la constipation et les pathologies obstructives des voies biliaires, car le soufre augmente les sécrétions du tractus gastro-intestinal et du péristaltisme.
  • L’eau fluorata il est indiqué pour les personnes souffrant de caries ou d’autres pathologies dentaires.
  • L’eau bicarbonate – calcique il est utile pour lutter contre l’acidité gastrique car il agit comme un tampon étant plus alcalin.

Eau naturelle ou eau minérale?eau-1173134-639x633

Minérale est définie comme une eau qui est mise en bouteille directement à la source, naturelle si elle ne subit pas de modifications telles que l’ajout de dioxyde de carbone ou la chloration et la filtration.

L’eau, en effet, est filtrée pour être débarrassée des contaminants solides, puis chlorée pour la désinfecter de tout agent pathogène.

L’eau minérale notamment peut être : naturelle avec moins ou plus de résidus fixés, faiblement minéralisée, riche en minéraux, ou gazeuse.
La valeur du résidu fixe des principales marques d’eaux minérales comparées.

La valeur de résidu fixe distingue les différents types d’eau, mais des variations qualitatives (qui dépendent du type d’ion le plus présent), ainsi que quantitatives, des ions, différencient les différents types d’eau minérale. Mais lequel choisir ? Regardons les différences entre les principales marques d’eau minérale sur le marché :

L’eau de Sant’Anna 23,0 mg/l
L’eau de Fabrice 74,0 mg / l
l’eau la plus légère 80,5 mg/l
Eau de Fiuggi 122,0 mg/l
Eau Sainte-Croix 170,4 mg / l
Courant d’eau 349,0 mg/l
Eau VitaSnella 382,0 mg/l
Eau de l’oliveraie 752,0 mg/l
Laisser l’eau 915,0 mg/l
L’eau de Ferrarelle 1390,0 mg/l

amour en bouteille-1328982-639x417

Lisons à nouveau les étiquettes ensemble

En plus du paramètre mentionné ci-dessus, il peut être utile de savoir ce qu’indiquent les autres données qui sont décrites sur les étiquettes de l’eau en bouteille et qui ont toujours un rapport avec la valeur du résidu fixé :

  • La conductibilité électrique d’une eau dépend du résidu fixé, c’est-à-dire de la concentration des ions dissous dans celle-ci. Plus les sels minéraux sont présents, plus l’eau pourra conduire des charges négatives.
  • le Ph, au contraire cela dépend de la présence de bicarbonates : si plus concentrés ils déterminent une tendance alcaline (limite maximum 9,5), quand moins présents ils déterminent une eau plus acide (limite minimum 6,5).
  • La dureté l’eau est une donnée liée au résidu fixé, mais plus spécifique : elle fait référence à la quantité de calcium et de magnésium dans l’eau. Une eau est définie comme dure lorsqu’elle contient une plus grande quantité de ces ions, tandis que les eaux qui en manquent sont définies comme douces.

Généralement une eau dure, c’est une eau moyennement minéralisée ou calcique. Il ne fait pas mal, mais doit être pris avec modération, peut-être en alternance avec de l’eau à faible teneur en minéraux.

On sait qu’en présence de cailloux il vaut mieux boire plus. Mais quel type d’eau choisir ?

En présence de calculs rénaux, il est important de boire au moins 1,5 à 2,5 litres d’eau pour augmenter le volume d’urine et dissoudre les agrégats. Généralement dans cette situation, une eau à faible teneur en minéraux est recommandée, mais avec une faible teneur en ions calcium, pour éviter le dépôt de sels supplémentaires.

Une fois la phase aiguë de la colique passée, c’est-à-dire lorsque la pierre «descend» pour être expulsée, il est plus utile de procéder à une thérapie appropriée, visant à détendre les muscles et à ralentir l’écoulement de l’urine. Réduisant donc également l’introduction de liquides et permettant une expulsion efficace et la moins douloureuse possible.


Laisser un commentaire