fbpx

Ils sont venus se cantonner au camping

«  »Je n’ai pas vécu le premier emprisonnement tout seul avec un petit enfant. Alors j’ai dit: « Ça n’arrivera pas, cette fois quand la garderie sera fermée je deviens fou. Je pars« . Nathalie a garé son gros 4×4 avec le numéro 31 sur le parking du camping Naturéo à Seignosse. C’était lundi à 17 heures. Le coffre de la jeune maman est plein de valises et un petit morceau à l’arrière du véhicule. Celui Kohl, un an, est toujours assis, et apparemment, il n’a pas laissé à sa mère, un manager près de Toulouse, beaucoup de temps pour se reposer pendant les trois heures de route.

« Ne vous limitez pas à la maison entre quatre murs »

Habituellement, la mère vient sur la côte landaise pour les vacances, mais là, elle a décidé de vivre un peu comme des vacances. «  »L’objectif était avant tout de _Ne vous limitez pas à la maison entre quatre murs_. Je cherchais principalement quelque chose pour amuser le petit. Quand j’y ai vu les cabanes en bois, ces hébergements insolites, je n’ai pas hésité. C’est vraiment cool« Dit la jeune femme, avant de déménager dans sa maison pour un mois.

Afin d’afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager les réseaux sociaux avec lesquels vous êtes connecté ou d’y réagir directement ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites Web et applications à des fins de personnalisation et de publicité ciblée.

Gérer mes décisions

« Trouver des opportunités d’affaires »

Nathalie emportait toujours son ordinateur avec elle pour faire du télétravail pendant que son fils faisait la sieste à l’ombre des pins de la forêt domaniale. La jeune maman célibataire a répondu à une offre commerciale du camping Naturéo à Seignosse. Une offre spéciale de confinement. Car si les séjours touristiques de courte durée avec rétention sont interdits, Les campings offrent des espaces pour des séjours équivalant à quatre semaines d’emprisonnement.

«  »Malgré les restrictions, nous devons trouver des opportunités d’affaires et c’est aujourd’hui l’occasion de dire aux gens: «Nous vous offrons des prix imbattables pour louer nos chalets pendant plus d’un mois.« explique Nicolas Bonhomme, directeur du camping Naturéo de Seignosse. Pour une cabane de quatre personnes, le camping facture 850 € pour un mois d’emprisonnement au lieu des 1200 € habituels. » _Prenez l’air, venez vous limiter ici_Venez découvrir la nature au lieu de rester dans vos appartements. Ici le jardin fait 13 hectares»poursuit le gérant du camping.

L’offre commerciale du camping n’a convaincu que six ou sept familles, qui ont donc décidé de se limiter aux cabanes en bois situées à moins d’un kilomètre de la plage. «  »L’idée est avant tout de vivre pendant la période de livraison mais on ne peut pas dire que c’est un énorme succès« admet le directeur. Cependant, il n’avait ouvert son camping que deux semaines auparavant et était quasiment plein ce week-end de Pâques. Le lundi matin, il a dû demander à tout le monde de partir, sauf ceux qui voulaient rester un mois.


Laisser un commentaire