fbpx

Diptyque fête ses 60 ans avec un parfum iconique

Il était une fois un diptyque. Avec Orpheon, la marque française de parfumerie de niche nous amène dans un lieu insolite qui a depuis disparu. Là où tout a commencé.

C’était il y a exactement 60 ans, dans le Quartier Latin, au cœur de la vie artistique, nocturne et intellectuelle de Paris. Un moment de flambée où tout le monde discute avec tout le monde. Les philosophes sont des superstars (Sartre, Aron, Althusser), le cinéma français se réinvente avec Godard, Rohmer, Rivette, le jazz est partout et le prêt-à-porter descend dans la rue.

Dans cette atmosphère le trinome annonce de grandes chosesOrigine du diptyque : Desmond Knox-Leet, Yves Coueslant et Christiane Gautrot. Ensemble, ils vivent un véritable coup de foudre et c’est tout naturellement qu’ils décident de créer à 6 mains. Cela l’a incitée à insuffler la vie au Diptyque: «Le désir de réaliser quelque chose de réel», dira Christiane plus tard.

C’est aussi l’apogée des cafés: le boulevard Saint-Germain et ses artères attenantes sont interrompus par des points de rencontre que Boris Vian appelle les «archipels». Certains n’ouvrent que lorsque les autres ferment: le Rote Rose, le Caveau de la Huchette, le Tabou, le Montana (oui, oui!), Le Méphisto, où l’on rencontre Albert Camus et Roger Vadim, un demi-box-demi-salon, qui peut avoir été calquée sur un précurseur au coin d’un bazar à deux fenêtres et de la rue de Pontoise: L’Orphéon.

Orphéon faisait partie de ces bars animés où les fondateurs aimaient se retrouver. Situé au coin du 34 boulevard Saint-Germain et de la rue de Pontoise, il était littéralement relié à la boutique Diptyque, alors le trio l’a acheté quelques années plus tard pour agrandir son espace. Aujourd’hui, il ne reste qu’une seule colonne bleue à facettes dans le magasin.

Moins connu que ses concurrents, c’est un club qui vit de huit heures du soir à huit heures du matin. Surtout, c’est le seul avec son double niveau qui offre deux ambiances: dans la belle cave voûtée, enfumée et festive, musique, danse et spectacles (voici le chanteur Christophe, chanteur vénéré de la scène musicale française, a reçu son premier engagement); Au rez-de-chaussée le bar à cocktails et les banquets recouverts de velours violet. Christiane, Desmond et Yves s’y rendent plusieurs fois par semaine lorsqu’ils n’explorent pas le monde eux-mêmes. Bonne excuse: l’Orphéon est votre voisin. C’est son salon, son plafond du soir, le bureau à l’extérieur des murs de son petit royaume.

C’est dans ce cadre mythique et tellement symbolique Ce Diptyque a tenu à rendre hommage à l’occasion de son 60e anniversaire. Elle en a restauré l’atmosphère. Orphéon Eau de Parfum est le portrait olfactif de ce lieu. Une eau de parfum enveloppante, boisée, épicée et florale qui rappelle un décor de bois et de velours, les vapeurs d’alcool, le parfum du tabac, le parfum des femmes élégantes et des dandys. Un parfum en 4 mots: frais, fleuri, sensuel, boisé. Et Non-genre, Bien sûr.

Orphéon rend hommage aux rencontres créatives et aux amitiés qui sont l’essence même de la Maison Diptyque et qui imprègnent encore aujourd’hui chaque création.

Le nouveau parfum Orpheon de Diptyque est vendu dans un coffret noir et blanc très élégant.
© Presse Diptyque

ACHETEZ CE PARFUM

Pour Olivier Pescheux, parfumeur, «dans les parfums d’Orphée, entrelacez:

• UNE accord boiséet rappelle la salle elle-même, dominée par le bois, mais aussi les célèbres caves à musique en général. Il est olfactif représenté avec du cèdre, du vétiver et du patchouli.

• Le le tabac, représenté par les accents acérés du lentisque et du galbanum.

• Le Parfum femme, florale ou poudrée, que l’on retrouve à travers l’ylang-ylang des Comores, le magnolia chinois et la rose turque damascena. Sambac Jasmin Absolue fait partie de cette composition boisée comme un accident olfactif.

• Le rouge à lèvres par les mêmes femmes qui se souviennent de la framboise et de la violette savoureuses ici.

• Le Hommes, Dandies qui sentent le musc ou l’ambre.

• L ‘éclairage Cela souligne le décor: un rouge feutré et chaleureux avec un accord de fève tonka et de benjoin et une overdose d’Ambroxan.

• Le breuvages, avec la note de baies de genièvre en clin d’œil au gin tonic que nous y avons bu, un élément enivrant qui saisit le bout du nez et nous emmène sur la piste de danse. « 

Orpheus se résume finalement à un rêve olfactif.

La parfumerie bruxelloise Senteurs d’Ailleurs installe dans ses locaux un « shop in shop », dédié à l’univers de la diptyque.

LIRE AUSSI

10 faits peu connus et surprenants sur les parfums

Pourquoi votre parfum ne tient-il pas? Les raisons et les solutions

Quels sont les e-shops de beauté les plus cools en ce moment?


Laisser un commentaire